Paris, France

Marché

Télécharger le pdf

| Marché

BNP PARIBAS REAL ESTATE COMMENTE LES INDICATEURS IMMOSTAT
 
 

Bureaux Île-de-France et Investissement France : résultats du 1er trimestre 2019 et perspectives

La demande placée de bureaux en Île-de-France atteint 541 000 m² sur les trois premiers mois de l’année 2019, en baisse de 23 % sur un an.
Si le marché des grandes surfaces (plus de 5 000 m²) se caractérise par un début d’année ralenti, totalisant 160 000 m² pour 15 transactions, plusieurs négociations significatives de plus de 20 000 m² devraient alimenter le volume commercialisé au cours des prochains mois. À noter, ce trimestre, la prise à bail de près de 31 000 m² de bureaux par la Société Générale dans le futur immeuble Sakura à Fontenay-sous-Bois. De son côté, le créneau des moyennes surfaces (1000 - 5000 m²) reste très bien orienté (+17 %). Au cours des prochains mois, « les principaux moteurs des demandes exprimées en Île-de-France porteront sur la transformation des usages et la révolution digitale (Flex, nomadisme…), la prolongation du développement du coworking / corpoworking, la recherche d’économies via notamment des consolidations de site, l’obsolescence de certains immeubles franciliens et bien entendu l’éclosion de nouveaux territoires tertiaires en relation avec le projet du Grand Paris Express » analyse Éric Siesse, Directeur Général Adjoint en charge du pôle Bureaux Location Île-de-France de BNP Paribas Real Estate Transaction France.
 
 
Après plusieurs trimestres de baisse, le taux de vacance des bureaux en Île-de-France se stabilise à la fin du 1er trimestre 2019 (5,4 %). « Paris intramuros affiche un taux de disponibilité particulièrement bas (2,3 %). Cela entraîne une hausse des valeurs locatives dans la Capitale, de l’ordre de 5% en moyenne sur un an » souligne Éric Siesse. Face à ce manque d’offre immédiatement disponible, les promoteurs/investisseurs ont relancé des opérations. L’offre de bureaux en cours de construction enregistre un léger rebond depuis plusieurs trimestres pour atteindre 1 517 000 m² dans l’ensemble de la Région Parisienne, incluant une part notable dans Paris (22 %), la 1ère Couronne (24 %) et La Défense (27 %).
 
 
Après une année 2018 exceptionnelle, les volumes investis en immobilier d’entreprise en France enregistrent un niveau modéré de 3,8 milliards d’euros au 1er trimestre 2019 (-17 % sur un an). Les taux de rendement « prime » de bureau et commerce n’ont pas évolué durant les trois premiers mois de l’année, se situant toujours respectivement à 3,00 % et 2,50 %. Seul le segment de la logistique continue d’afficher un taux « prime » en baisse (4,5 %, en diminution de 25 points de base). Le rendement de l’OAT 10 ans, rechute à fin mars 2019 (0,30 % vs 0,70 % trois mois auparavant) et devrait contribuer à l’accélération du volume d’investissement au cours des prochains trimestres. Au final, « les taux obligataires raisonnables et les bonnes perspectives du marché locatif devraient permettre une bonne orientation du marché de l’investissement. Ainsi, nous anticipons un volume d’investissement en immobilier d’entreprise une nouvelle fois proche de 30 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année 2019 » anticipe Olivier Ambrosiali, Directeur Général Adjoint, en charge du pôle Vente de BNP Paribas Real Estate Transaction France.